Bio (fr)

Javier Muñoz Bravo (Chili, résident à la Cité des Art de Paris) dans sa création il s’intéresse autant à la musique instrumentale qu’à la musique électronique. Son catalogue d’œuvres est constitué de pièces pour soliste, musique de chambre, ensemble, orchestre, musique pour la danse et le cinéma. Il s’inspire de phénomènes naturels tels que les processus chaotiques ou le comportement de la lumière, et travaille sur la souplesse du temps dans le musique en temps-réel.

Il a étudié sa Licence de Composition à l’Université du Chili à Santiago avec Andrés Maupoint et Cirilo Vila. Après avoir étudié au Conservatoire de Strasbourg avec Mark André, il a obtenu son Master en Composition à la Haute École des Arts du Rhin à Strasbourg auprès de Philippe Manoury, Annette Schlünz, Tom Mays et Thierry Blondeau. Actuellement, il suit le Cursus en composition et en informatique musicale de l’IRCAM (à Paris) auprès d’Hector Parra en parallèle avec un Master en composition mixte à la Haute école de musique de Genève, auprès de Michael Jarrell et Luis Naon. Il a également suivi des cours avec Martin Matalon, Luca Belcastro, Haspeter Kyburz, Miller Puckette, Georg Friedrich Haas, Yan Maresz et bien d’autres.

Il s’est produit en tant que compositeur à l’Institut Français de culture à Barcelone, aux VIe-IXe Festival de Musique Électroacoustique Aimaako (Chili), VIIeXe Festival de Musique Contemporaine de l’Université du Chili, 39e Festival des Musiques et Créations Electroniques de Bourges, Festival de musique classique contemporaine de Lima (Pérou), Les nuits des Cathédrales (Cathédrale de Strasbourg), IerVIe Festival Exhibitronics à Strasbourg, Conservatoire de Bâle, etc. Il présente au Conservatoire de Strasbourg la création de son ballet Messe électronique (danse, images en 3D et chorégraphie de J-F. Duroure). En 2014 il présente une pièce à l’occasion de deux séances d’écoute du collectif l’état latent à l’IRCAM (Paris) et à Darmstadt (Allemagne) puis au Concours de composition acousmatique France-Taiwan en tant que finaliste, ainsi qu’à Buenos Aires. Lors du 3e Forum Mondial de la Démocratie, il compose la musique de la mise en lumière du Conseil de l’Europe à Strasbourg avec le collectif AV-Exciters. Il a également participé au 43e Festival International Cervantino (Mexique) avec l’ensemble Vertebrae. Enfin, il a présenté diverses créations lors du festival Musica et SaxOpen à Strasbourg, ainsi qu’au festival Impuls (Bauhaus-Dessau, Allemagne). Le Duo Dela a créé l’une de ses œuvres en France et au Singapore Saxophone Simposium 2017, ainsi qu’à l’Université de Melbourne, au Melbourne Récital Centre et à l’Université de Monash et de Sydney. Il fait un concert monographique à la Cité internationale des Arts de Paris avec ses pièces pour saxophone interprétées par les saxophonistes Joseph Lallo, Olivier Duverger, Melinda Urh, la soprano Claire Trouilloud et l’altiste Antonin Le Faure.

Pendant l’année 2016-2017 il a travaillé avec différentes solistes issues du Conservatoire de Paris et Genève, notamment avec la violoniste Aya Kono durant le festival Ircam Manifeste à Paris. Cette pièce sera reprise lord du festival Archipel 2018 à Genève. Javier créera aussi une pièce pour quatuor à cordes et électronique pour l’ensemble Contrechamps à Genève.

Il e été boursier d’excellence de la Ville de Strasbourg et actuellement il est Boursier du « Fondo de la Música y de las Artes de Chile » (Ministère de la Culture du Chili), de la Haute école des Arts du Rhin de Strasbourg et de la Sacem. Il a reçu le Prix de la Fondation Coupleux-Lassalle 2017. A cette occasion, il a créé une pièce avec Jeanne Crousaud et Wilhem Latchoumia lors du festival Format Raisins.